KHAOS
Les Visages Humains de la Crise Grecque


« KHAOS, les Visages Humains de la Crise Grecque » est un long-métrage documentaire abordant la crise grecque par l'angle de la population. L'idée était de faire un état des lieux de la situation à un moment donné afin de mettre en lumière les mutations sociales et sociétales.
Devant l'urgence de la situation, le film été totalement produit en fonds propres, sans aucunes subventions. Il a été tourné de janvier à mai 2012 entre Trikala, Athènes et l'île de Kéa et s'est construit au fil des rencontres. Le film est sorti le 10 octobre 2012 dans plus de 200 salles françaises, belges et luxembourgeoises. "KHAOS" est resté à l'affiche à Paris durant 20 semaines. Au total, ce sont plus de 20 000 spectateurs qui ont été réunis autour du film.
Plus de 80 rencontres et débats ont été organisés à travers la France et de nouvelles programmations sont prévues pour 2015.

Critiques presse

Cinéaste "couteau suisse", Ana Dumitrescu fait tout, ou presque. Son premier long-métrage, Khaos, les visages humains de la crise grecque, a été conçu par ses soins. La jeune Franco-Roumaine l'a réalisé et financé, sans attendre d'hypothétiques subventions. Il y avait urgence à faire le documentaire, "dans ce moment opportun avec des points de suspension", dit-elle. A pied, dans les rues d'Athènes, entre janvier et mai, elle a tenu la caméra (…). Puis Ana a sorti les ciseaux du couteau suisse. Montage, étalonnage... Puis il a fallu s'occuper de la distribution en salles. La société Ana Dumitrescu s'en est chargée. Son blog, très fourni, recense toutes les séances-débats. (...)
La photoreporter free lance, 34 ans, frange courte à la Jeanne d'Arc, semble aussi à l'aise dans l'organisation que dans l'improvisation. Son film est construit à partir de témoignages spontanés, filmés au gré des rencontres, à la sortie d'une station-service, dans un bar. "A un moment, je commande un café et je continue à filmer", se moque-t-elle. Sa caméra ne fait pas encore les expressos, mais elle est légère, se fait discrète, zoome peu.

Clarisse Fabre, Le Monde, 10 octobre 2012.

Stupéfiant instantané du présent de la crise, Khaos prend le parti de l’humain contre l’expertise. Libres à nous de voir ce qu’il montre : le naufrage de toute une société, au coeur de l’Europe, et au nom de sa survie.
Mathilde Blottière, Télérama, 10 octobre 2012


Site Internet  : www.khaoslefilm.com


Principaux points communs
et différences avec KHAOS


« KHAOS » et « MÊME PAS PEUR ! » ont en commun d'être deux films documentaire, dit d'urgence, réalisés dans un contexte précis de fracture. Les différences notoires sont que « MÊME PAS PEUR ! » va apporter des réponses claires de la part d'experts, plus nombreux et plus prédominants que dans le film « KHAOS ». Toutefois une part importante est aussi laissée aux citoyens afin d'exprimer leur questionnement ou leurs réponses, il n'est donc pas question d'occulter cet angle.

« MÊME PAS PEUR ! » n'est pas un film sur l'émotif ou la dramatisation des événements. Il est primordial d'apporter des réponses claires et précises ou de poser les bonnes questions et cela de manière réfléchie et non sous le coup de l'émotion.

Comme « KHAOS », « MÊME PAS PEUR ! » traite des conséquences d'une mutation sur la société. Toutefois à la différence de « KHAOS » qui ne pouvait pas apporter de réponses concrètes « MÊME PAS PEUR ! » peut apporter des axes de réflexion solides car ces axes existaient déjà avant la fracture.

La réalisation de « MÊME PAS PEUR ! » se fait dans un cadre d'une participation collective. De nombreux intervenants ainsi que les débats sont organisés et préparés en amont. L'idée étant que chacun puisse s'approprier le film, afin de laisser une part importante à la liberté d'expression de chacun.

Il est à noter que « MÊME PAS PEUR ! » est un documentaire qui sera pérenne car il aborde des thématiques qui sont cristallisées par les événements mais non dépendantes des ces événements. Les peurs prédominantes de notre société sont des éléments existants. Les réponses apportées sont des réponses pérennes  .

2 ans et demi après sa sortie, « KHAOS » est toujours programmé en salle. Des nouvelles programmations sont prévues en février 2015, ce qui confirme bien que le documentaire d'urgence n'est pas un documentaire jetable.